La spiruline en musculation : avantages et inconvénients

La spiruline, un véritable allié en muscu ? On vous dit tout. La musculation requiert du sportif un minimum de dispositions physiques et émotionnelles. Aussi, l’alimentation joue-t-elle un rôle important qu’il convient dès le départ de bien intégrer. Et pour cause, dans le processus de prise de masse, certains aliments sont préconisés, tandis que d’autres doivent progressivement disparaître des habitudes.

Par ailleurs, pour compléter une alimentation parfois devenue insuffisante, il n’est pas rare d’associer un complément tel que la spiruline. Cela est même recommandé pour vous permettre à terme d’atteindre vos objectifs. Dans ce billet, nous ferons le point sur les bienfaits de la spiruline en musculation, sans occulter toutefois les inconvénients liés à cette micro-algue.

Quels sont les atouts de la spiruline ?

L’action des protéines, glucides, lipides et autres vitamines est bénéfique pour l’organisme. Seulement voilà : l’alimentation seule ne suffirait pas à combler ces besoins, principalement en raison de la qualité des aliments (traitements industriels, ajout d’additifs et polluants, etc.). Même si une augmentation des besoins de l’homme due à l’âge ou à la pratique d’activités physiques intensives (musculation) pourrait également expliquer ce phénomène.

Selon diverses études dont l’ESVITAF (Enquête sur le statut vitaminique des Français) menée en 1985 et les programmes SUVIMAX (SUpplémentation en VItamines et Minéraux Anti-oXydants) et SUVIMAX 2 : « un grand nombre de personnes ne reçoivent pas des apports suffisants en vitamines et minéraux ». En conséquence, le recours aux compléments apparaît comme une bonne alternative pour compenser ces carences.

Ainsi, la richesse nutritionnelle de la spiruline constitue son plus grand atout. Elle possède en effet une composition idéale pour la musculation. Au nombre de ses éléments constitutifs, on retrouve en quantité suffisante les protéines, mais également d’autres nutriments comme le fer, les glucides, les vitamines, les acides gras essentiels et polyinsaturés, les minéraux, les oligo-éléments (sélénium, bore, etc.), les pigments, etc. Pour les sportifs et culturistes, la prise de spiruline permet de renforcer les muscles et provoque une prise de masse conséquente.

Par ailleurs, d’autres bienfaits sont directement associés à la spiruline en musculation. Elle favorise entre autres : l’endurance, la perte de poids, la diminution de la fatigue et des courbatures, et accélère les performances physiques en général.

À quels effets secondaires peut-on s’attendre ?

Si la prise de suppléments peut aider à limiter les carences engendrées par l’alimentation, et participer à la construction musculaire, on peut néanmoins observer quelques effets secondaires.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) attire d’ailleurs l’attention des consommateurs sur un certain nombre de faits : « Gélules et autres comprimés à base de végétaux sont loin d’être anodins. Leurs bénéfices ne sont pas toujours étayés par des études sérieuses. Ils peuvent générer des effets indésirables ».

Ainsi, en cas de surdosage et dans des cas plus rares de non-adhérence du corps, certains symptômes peuvent apparaitre. Ces derniers concernent essentiellement : les troubles digestifs (diarrhée, douleurs abdominales, constipation, etc.), les maux de tête, les nausées, l’affaiblissement du foie, etc.

muscleshop.fr