Régime hypocalorique pour brûler les graisses : mon avis (coach sportif)

Lorsqu’on veut perdre de la graisse, la majorité d’entre nous pensent immédiatement à suivre un régime en réduisant les apports caloriques journaliers. Cette diet hypocalorique se révèle être contre-productive. Plutôt que d’affiner votre silhouette, vous allez produire l’effet inverse.

Oubliez à jamais les régimes hypocaloriques stricts

Vous êtes en surpoids ou vous vous sentez un peu grassouillet et vous désirez peser moins lourd sur la balance ! Vous entamez alors un régime où vous réduisez d’un coup les calories que vous consommez chaque jour. Votre alimentation devient essentiellement composée de légumes, dépourvue de lipides, de sucres et de graisses.

Il s’agit là du chemin le moins efficace pour perdre de la graisse. Comment ? Supposons que vous êtes habitués à consommer 2500 calories par jour. Pendant votre régime, vous réduisez ce chiffre à 1500.

Que se passe-t-il dans votre corps ? Vous envoyez à votre organisme un message clair : Il y a un manque soudain de graisses ! Votre corps interprète ce déficit comme un danger imminent. Il décide alors de puiser dans ses réserves musculaires préférant sacrifier les muscles plutôt que la graisse pour continuer à fonctionner.

Résultat : Un corps flasque, une fonte musculaire, un sentiment de fatigue et un dérèglement de l’humeur. Vous vous retrouvez avec ce qu’on appelle un corps « skinny fat » : tout le contraire d’une silhouette bien dessinée !

Quel régime adopter pour perdre de la graisse ?

Vous pouvez tout à fait réduire vos calories, mais jamais de manière brusque et catégorique. En d’autres termes, adoptez une alimentation moins calorique, mais réfléchie. Cela consiste à enlever 10 % de calories de ce que vous consommez d’habitude.

Par exemple, vous prenez quotidiennement 2500 calories. Supprimez 250 calories et vous obtiendrez 2250. En créant une légère carence, votre corps sera obligé de puiser dans ses réserves sans pour autant activer ses mécanismes de défenses et de stockages qui se déclenchent instantanément lorsqu’il est en état de grande privation alimentaire.

Maintenez ce régime hypocalorique, mais consistant, sur une durée de 2 semaines voire 2 mois. Supprimez encore 10 % le mois suivant et ainsi de suite. Si le régime n’est pas progressif, votre corps s’affole, perd beaucoup de muscles et conserve le graisse essentielle à sa survie.

Régime hypocalorique et musculation pour supprimer la graisse

Vous vous demandez surement quels sont les calories que devez réduire pour obliger votre organisme à sacrifier la graisse stockées. La réponse est simple : D’abord, commencez par éliminer le sucre ajouté, les boissons à indice glycémique élevé et la farine blanche.

Parmi les macro-éléments essentiels pour le bon fonctionnement de votre organisme, vous devez miser sur les protéines et les lipides, puis réduire votre apport glucidique. Ne vous trompez pas ! Les glucides sont bénéfiques quand ils sont consommés avec modération et lorsque vous préférez les sucres lents aux sucres rapides.

Vient ensuite le rôle de la musculation. Stimuler vos muscles montre à votre corps que vous en avez besoin. Il éliminera alors la graisse plutôt que les unités musculaires. Pour obtenir de meilleurs résultats, votre alimentation doit être en cohérence avec ce processus. Apportez à votre corps la quantité de protéines et de lipides dont il a besoin pour conserver et développer vos muscles.

Enfin, sachez qu’un régime hypocalorique strict aura une influence négative sur vos organes vitaux, vos ongles et vos cheveux. Non seulement vous n’allez pas perdre de graisse, mais vous allez également compromettre votre capital santé. La musculation et une alimentation équilibrée est la clé de toute perte de graisse efficace et durable.

Lire aussi : Compléments alimentaires : obligatoires pour progresser ?

Régime hypocalorique pour brûler les graisses : mon avis (coach sportif)
4 (80.95%) 21 votes
muscleshop.fr