Urine – combien de protéine dans l’urine ?

Vous avez certainement déjà entendu parler de l’urinothérapie. Il s’agit d’une pratique consistant à boire sa propre urine pour se soigner certaines pathologies ou, tout simplement, rester en bonne santé. Bien qu’aucune étude n’ait, jusqu’ici, été menée pour apporter de preuves scientifiques des bienfaits de la consommation d’urine sur la santé, l’urinothérapie compte des millions d’adeptes en Asie, notamment en Chine, et dans de nombreux pays d’Europe et d’Amérique. Aujourd’hui, certaines voix qui mettent en avant la teneur en nutriments de l’urine affirment qu’elle pourrait être bénéfique pour les amateurs de musculation. Nous avons donc tenu à présenter la réelle teneur en protéines de ce liquide que certains qualifient fièrement d’or jaune.

Combien de protéines dans l’urine ?

La composition de l’urine, contrairement à ses éventuels bienfaits sur la santé, a déjà fait l’objet de plusieurs études. Ces études montrent effectivement la présence de minéraux et de traces de micronutriments provenant principalement de l’alimentation dans ce liquide biologique. Toutefois, sa composition n’intègre les protéines qu’à une très faible mesure. Le taux de protéines est donc très bas dans ce liquide produit naturellement par le corps pour évacuer les déchets issus de l’alimentation, mais aussi de la consommation de médicaments. On retrouve environ 50 ml de protéines par litre d’urine.

Principes actifs et propriétés dans l’urine

L’urine est constituée à 95 % d’eau. Cette très forte présence de l’eau, également constatée dans les légumes, dans sa composition explique en partie les faibles qualités nutritives de l’urine. On y retrouve aussi une proportion assez importante d’urée en plus des traces de sels minéraux.

  • Les sels minéraux : les sels minéraux sont les micronutriments que l’on retrouve dans l’urine. Les études ont prouvé la présence de magnésium, le calcium de chlore, de potassium et de sodium dans le liquide. Ces minéraux proviennent principalement des aliments liquides comme le smoothie et solides consommés quelques heures avant. Ils sont alors évacués lorsqu’ils n’ont pas été absorbés par l’organisme. Cette mauvaise absorption peut définir la quantité de minéraux contenue dans l’urine. Dans le cas du calcium, une carence en potassium encourage son excrétion urinaire. Ainsi, si une personne manque de potassium, son urine présentera une teneur élevée en calcium. Cela peut provoquer des effets plus ou moins graves sur la santé des os.
  • Les protéines : les protéines sont présentes sous forme de traces dans l’urine. En considérant le fait que l’organisme produit en moyenne 1,5 litre d’urine par jour, on retrouve à peine 75 mg de protéines dans le liquide évacué en une journée. Il peut arriver que le taux de protéines dans l’urine augmente de manière soudaine ou progressive. Cela est le signe d’une protéinurie qui peut être bénigne. En effet, la protéinurie peut survenir après des efforts musculaires importants, une exposition au froid ou encore un état de stress. Chez l’enfant, la protéinurie orthostatique survient lorsque l’enfant urine en étant debout. Le taux de protéines dans l’urine est pourtant normal lorsqu’il urine en étant allongé ou assis. Ces cas de protéinurie ne présentent aucune gravité. En revanche, si le taux de protéines dans l’urine dépasse les 150 mg/litre, cela peut être le signe d’une maladie rénale comme une insuffisance rénale ou encore une néphropathie diabétique. Par ailleurs, une protéinurie peut être le signe d’une intoxication aux médicaments ou aux métaux lourds.

Les nutriments les plus importants

D’une manière générale, l’urine contient très peu de nutriments. On y retrouve principalement de l’eau et quelques traces de micronutriments en plus de l’urée. La présence de protéines ou de calcium trop élevée dans l’urine est souvent le signe d’une carence, d’un dysfonctionnement ou d’une pathologie dans l’organisme. Il faut donc faire bien attention à la quantité de macronutriments et de minéraux dans l’urine.

Que vaut une portion d’urine ?

En termes de qualités nutritives, l’urine a assez peu à apporter. Les macronutriments comme les protéines, les glucides et les lipides ne sont quasiment pas présents dans sa composition. Quelques traces de micronutriments sont constatées. Ces minéraux sont, néanmoins, trop faibles en quantité pour faire de ce liquide un aliment nutritif. D’ailleurs, l’urine peut contenir certains déchets et même des poisons pour les personnes concernées par le tabagisme, l’alcoolisme et celles qui suivent des traitements médicamenteux.

Un aliment idéal pour la musculation ?

Du fait de sa très faible teneur en protéines et en macronutriments, l’urine ne propose pas de grands avantages à un régime alimentaire en musculation. Les bénéfices en termes de gains de muscles sont donc trop faibles pour que l’on porte une réelle attention sur la consommation d’urine. D’ailleurs, cette consommation est fortement déconseillée si vous n’êtes pas sûr d’avoir un organisme parfaitement sain au risque d’ingurgité des déchets déjà évacués par votre organisme.

Rodrigue Albanaise

Rodrigue Albanaise, rédacteur en chef du site Muscleshop.fr ! Je suis diplômé d'un master en nutrition mais aussi d'un STAPS depuis 10 ans.

muscleshop.fr ®