Bowlcake – combien de protéine dans un bowlcake ?

Un grand nombre de personnes raffolent du bowlcake au petit déjeuner. Cuit au four en quelques minutes, la recette de base est constituée de céréales, du lait, d’œuf et de levure mélangée dans un bol. Selon la préférence du préparateur, il peut ajouter des fruits, du soja, du chocolat, de noisette…

Grands et petits profitent du bowlcake pour faire le plein d’énergie dès le matin. Pour les sportifs, il est possible d’attendre plus de ce repas révolutionnaire. L’équipe de muscleshop.fr a décidé de détailler pour vous les apports en protéines et en nutriments de cette gourmandise. Il vous sera plus simple ainsi de l’intégrer à votre style alimentaire.

Combien de protéine dans le bowlcake ?

La quantité de protéine apportée par le bowlcake est fonction des ingrédients choisis et de leur dosage, ainsi que de la garniture ajoutée. La recette de base donne les proportions en protéines suivantes : 40 g de flocon d’avoine (5,2 g de protéine), 1 œuf (6 g), 25 g de farine (3,8 g), 1 pincée de levure (0 g) et 3 cuillères à soupe de lait (3×0, 42 g). Ainsi, un bowlcake simple apporte environ 16,26 g de protéines. L’énergie apportée tourne autour de 420 kcal. Pour cet assaisonnement, le bol de gâteau contient 69 g de glucides et 20 g de lipides. Il existe de nombreuses recettes pour le bowlcake. En ajoutant de la banane et du chocolat pour la garniture, la composition de certains nutriments va se multiplier. 2 bowlcakes est l’équivalent de 100 g environ selon le dosage des condiments, et vous fassent privilégier d’environ 32 g de protéines.

Principes actifs et propriétés dans le bowlcake

Un bowlcake est la solution la plus riche en nutriment de par ses ingrédients. Dans sa composition, vous allez trouver : des fibres, des vitamines, des minéraux et des oligo-éléments. Le taux de glucides peut encore être élevé en choisissant une garniture à base de miel et de fruit. Le bol de gâteau n’est pas recommandé pour les diabétiques sauf la prescription d’un médecin.

  • Les fibres : apportés par les céréales, ils améliorent votre fonction intestinale et la satiété. La vitamine A est la plus présente dans un bowlcake. Selon les autres condiments, la quantité des autres vitamines B, C et E peuvent augmenter.
  • Les minéraux et les oligo-éléments : on compte le fer, le calcium, le phosphore, le magnésium et le manganèse. Le fer et le phosphore sont indispensables pour la formation des globules rouges. Le calcium augmente la capacité des muscles à se contracter. Avec le phosphore, il intervient aussi dans la bonne santé des os et des dents. Le magnésium et le manganèse sont réputés pour les effets : anti-inflammatoire et purificateur. Ils contribuent à l’élimination des radicaux libres et les polluants dans l’organisme.

Nutriments les plus importants

Le bowlcake se distingue surtout par les variétés de vitamines B et E qui s’impliquent dans le renouvellement cellulaire de l’organisme. Les éléments : le calcium et le phosphore sont consacrés à la croissance et au renforcement de l’ossature. Ils sont fortement mobilisés lors des mouvements de culturisme.

L’énergie apportée par le bowlcake saura multiplier vos performances dans les divers exercices. Manger en aval, les calories vous aident à récupérer après la fatigue. Sa consommation réduit également le taux de cholestérol dans votre corps.

Que vaut une portion de bowlcake ?

Une portion de 100 g de bowlcake vaut entre 30 et 40 g de protéines selon la recette. Simple de préparation, vous pouvez en cuire pour vous seul en quelques minutes. Vous avez l’embarras du choix sur la mixture jusqu’à l’ajout de fromage, de crème, d’arôme, etc. Le bowlcake demeure ainsi une solution simple, abordable, saine et succulente pour le développement des muscles. Vous n’avez pas besoin d’être un crochu en cuisine pour un bol bien réussi. Vous pouvez en prendre également en tant que dessert. Quoi qu’il en soit, mieux vaut l’alterner avec des solutions comme le pancake afin de diversifier les vertus.

Un aliment idéal pour la musculation ?

L’apport en protéine du bowlcake est très intéressant. D’ailleurs, l’un des ingrédients principaux : le flocon d’avoine est déjà un aliment riche en protéine. Toutefois la gourmandise doit être consommée avec modération connaissant son taux de lipides et sa valeur calorifique. Un surdosage peut conduire à la formation de graisse. Un bol au quotidien peut suffire largement. Ce qui n’empêche que vous pouvez en manger plus, mais avec une quantité contrôlée, lors des efforts physiques intenses.

Rodrigue Albanaise

Rodrigue Albanaise, rédacteur en chef du site Muscleshop.fr ! Je suis diplômé d'un master en nutrition mais aussi d'un STAPS depuis 10 ans.

muscleshop.fr ®