La phytothérapie pour améliorer la performance sportive

Solution alternative et complémentaire aux médecines classiques, la phytothérapie est de plus en plus utilisée par les sportifs en raison des vertus innombrables des plantes. Que ce soit pour perdre du poids, renforcer le système musculaire, optimiser ses performances, récupérer rapidement ou soigner une blessure, cette médecine traditionnelle est efficace. Si vous souhaitez améliorer vos performances sportives, la phytothérapie est donc une précieuse alliée. Découvrons en détail cette branche de la « médecine douce », son utilisation dans le sport et quelques exemples de plantes utilisées dans le domaine.

Qu’est-ce que la phytothérapie ?

La phytothérapie est une branche de la médecine douce qui met à l’honneur les plantes, pour prévenir et soigner naturellement différents maux. Les propriétés thérapeutiques des plantes sont connues depuis des lustres, une des raisons pour lesquelles elles sont utilisées dans les médecines traditionnelles indiennes, chinoises, africaines, etc.

D’après de nombreuses études, les plantes possèdent des vertus incroyables et peuvent fournir à l’organisme les substances nécessaires lui permettant de maintenir son équilibre vital. Leur efficacité et leurs bienfaits pour la santé sont reconnus scientifiquement et cela, quelles que soient les formes utilisées : ampoules, infusions, poudres, etc.

phytotherapie-performance-ameliorer-sportive-pour

L’utilisation de la phytothérapie dans le sport

La phytothérapie est utilisée dans plusieurs domaines, parmi lesquels le sport. Bon nombre d’athlètes utilisent cette forme de médecine traditionnelle pour améliorer leurs performances sportives et leur masse musculaire, pour soigner certaines blessures ou encore pour une récupération rapide après des efforts. Sur des sites spécialisés comme Herbes du Monde, vous trouverez des super-aliments en poudre, de nombreux compléments alimentaires pour sportifs et des cures destinées à remplir un objectif précis (perte de poids, sèche, récupération, etc.). La phytothérapie n’est pas considérée comme une pratique dopante dans le cadre du sport.

Il est à noter toutefois que, même si c’est une médecine douce, elle doit être utilisée méticuleusement surtout au niveau du respect des doses prescrites. Certaines complications peuvent en effet se produire si la dose prescrite est dépassée. Que vous soyez un compétiteur ou un sportif occasionnel, les plantes peuvent être vos meilleures alliées.

Quelques exemples de plantes utilisées en phytothérapie

La spiruline pour renforcer le système immunitaire

La spiruline est appréciée pour sa forte teneur en protéines et ses multiples bienfaits sur l’organisme. Elle est composée d’environ 60% de protéines et est riche en fer, en potassium, en magnésium et en vitamine B12. C’est la composition de cette algue qui fait d’elle une alliée de taille contre la fatigue musculaire. Ses principes actifs permettent de renforcer le système immunitaire, mais aussi de favoriser la régénération énergétique et la reconstruction des tissus.

Réel dopant naturel, la spiruline permet en outre d’améliorer les performances et la santé globale. Elle est riche en antioxydants, facilitant le transport de l’oxygène dans le sang. Les bienfaits de cette algue miracle sont innombrables : elle permet de diminuer les courbatures, favorise la croissance musculaire, stimule les défenses immunitaires, détoxifie l’organisme, redonne de l’énergie, diminue la glycémie sanguine et le mauvais cholestérol, etc.

Il est à noter qu’une partie des fibres musculaires se déchirent naturellement lors d’un effort physique intense qui sollicite les muscles. Si la spiruline peut augmenter la croissance musculaire, c’est surtout grâce aux protéines qu’elle contient. Celles-ci favorisent la reconstruction musculaire et cela, de manière plus solide et résistante.

Généralement proposée sous forme de poudres ou de capsules, cette micro-algue est un complément alimentaire naturel et complet. Pour éviter les effets secondaires (constipation, migraines, vertiges, nausées, etc.), moins de 10 g par jour sont recommandés. Seuls les sportifs aguerris peuvent en prendre jusqu’à 20 g par jour.

Cette micro algue aux multiples vertus existe depuis des milliards d’années. Elle est aussi efficace pour perdre du poids, à l’instar des queues de cerises qui sont très utilisées dans le monde pour leurs vertus amincissantes.

L’harpagophytum pour soigner une blessure

Surnommé griffe du diable, l’harpagophytum est une plante originaire d’Afrique du Sud, réputée pour ses vertus anti-inflammatoires. Cela est dû notamment à sa composition naturelle incluant de l’harpagocide, un puissant antidouleur et anti-inflammatoire.

Cette plante est incontournable pour les sportifs étant donné que leur quotidien est jalonné de traumatismes physiques. Elle permet en effet de soigner une blessure, de lutter contre une inflammation articulaire, une lombalgie et une tendinite. Son efficacité est éprouvée en cas de douleur intense.

En règle générale, la dose recommandée est de 300 à 600 mg par jour, en trois prises. Cependant, en cas de fortes douleurs, une dose de 1 200 mg par jour peut être prescrite. Notons que l’harpagophytum ne présente aucune toxicité au niveau digestif.

L’éleuthérocoque pour optimiser ses performances

L’éleuthérocoque, ou Eleutherococcus senticosus de son nom scientifique, est une plante montagnarde également très utilisée dans le milieu sportif. Connue sous le nom de ginseng de Sibérie, elle permet d’optimiser ses performances sportives, d’accroître la vitesse d’exécution des mouvements, d’améliorer les capacités respiratoires, d’optimiser la récupération et de résister au stress.

L’éleuthérocoque peut être consommée sous diverses formes : poudres, comprimés, infusions, teinture mère, etc. Si vous optez pour la poudre, veillez à ne pas dépasser 4 g par jour et le prendre le soir, au risque de faire face à des troubles du sommeil. Une prise matinale est recommandée.

Le gingembre pour donner force et vitalité

Plante vivace de la famille des Zingibéracées, le gingembre est un concentré de vitamines et de minéraux. Riche en vitamines B et en minéraux tels que le manganèse, le cuivre, le magnésium et le phosphore, elle est plébiscitée pour ses nombreux bienfaits sur l’organisme. C’est surtout sa racine (rhizome) qui est utilisée en phytothérapie en raison de ses vertus tonifiantes, antiémétiques et digestives.

Cette plante originaire du sud de l’Inde et de la Chine redonne de la force et vitalité en cas de fatigue, atténue les douleurs musculaires, protège les cellules du corps contre les radicaux libres, etc. Elle est une alliée de taille pour augmenter le tonus et perdre du poids.

La rhodiola pour récupérer rapidement

La rhodiola, ou rhodiola rosea, est une plante adaptogène qui permet aux sportifs de récupérer rapidement. Elle permet au corps de reconstituer rapidement ses réserves de sucre, de graisse et de protéines après des efforts. Et ce n’est pas tout, cette plante est aussi un excellent reconstituant musculaire, un régulateur du muscle cardiaque et un anti-déprime efficace.

Au niveau du dosage, il ne faut pas dépasser 550 mg par jour pour éviter les effets secondaires. Pour une efficacité optimale, une cure de deux à trois mois en alternant systématiquement sept jours de prise et sept jours de pause, sera conseillée.

Rodrigue Albanaise

Rodrigue Albanaise, rédacteur en chef du site Muscleshop.fr ! Je suis diplômé d'un master en nutrition mais aussi d'un STAPS depuis 10 ans.

muscleshop.fr ®