En quoi consiste le bodycombat ?

EntrainementMagazine Maelle GALANTIN Mis à jour le 21/03/2022

Mis à jour le 21 mars 2022

Si vous aimez les arts martiaux et les sports de combat, le bodycombat est une discipline qui vous donnera certainement de la satisfaction. C’est un bon choix pour réaliser un travail cardio-vasculaire et musculaire et solliciter tous les grands groupes musculaires. Le bodycombat fait partie du concept Body Training System mis au point par la société Les Mills. Il a été créé en 1998, en Nouvelle-Zélande.

Qu’est-ce que le bodycombat ?

Le bodycombat est une activité de type aérobique. Il combine les mouvements de différentes disciplines, telles que le karaté, la capoeira, le tai-chi chuan, le taekwondo et la boxe. Et ces mouvements sont exécutés sur un fond musical. Lors d’une séance, de nombreuses chorégraphies sont présentées. Celles-ci comprennent des coups de poing, des coups de pied ainsi que des exercices variés au rythme des chansons les plus adaptées à l’entrainement.

La musique occupe une place importante dans le bodycombat. C’est d’ailleurs cet élément qui permet de dynamiser les séances. L’activité se déroule à haute intensité et est parfaitement indiquée pour tonifier l’ensemble du corps.

Lorsque vous débutez au bodycombat, attendez-vous à être fatigué après votre première séance. Vous pourrez même souffrir de courbatures sur tous vos muscles. Sachez que tout cela est normal. Après, vous serez habitué.

C’est vrai que les mouvements exécutés au bodycombat sont aléatoires, mais leur exécution requiert de la technique. Vous aurez à donner des coups de pied et des coups de poing. Toutefois, vous devez les réaliser de manière à éviter les blessures.

Lors des séances, l’intensité peut atteindre certaines proportions. C’est pourquoi il est déconseillé aux femmes enceintes à pratiquer le bodycombat. L’activité ne convient pas aussi aux personnes qui souffrent d’arthrose ou de blessure au genou.

Bodycombat : definition

Au menu d’une séance de bodycombat

La séance de bodycombat dure environ 55 minutes et est composée de 10 chansons. Et chaque chanson a un objectif spécifique pour l’entrainement et la remise en forme.

Lors d’un cours, il est mis en avant les mouvements de plusieurs arts martiaux, notamment le karaté, le taekwondo, le kickboxing, la boxe, la capoeira, le muay thai et le tai-chi chuan. Cependant, le bodycombat n’est pas un art martial en tant que tel. Pendant la pratique, les coups ne sont pas portés, comme on le ferait quand on effectue un kata. Le pratiquant est invité à les répéter de nombreuses fois afin de pouvoir les maitriser. C’est impératif de s’entrainer régulièrement afin de connaitre les techniques de self-défense et surtout à avoir confiance en soi.

Pendant la séance de bodycombat, divers exercices sont réalisés. Les choses commencent par un échauffement. Celui-ci est subdivisé en 3 parties : la première échauffe le haut, la deuxième exerce le bas et la troisième se focalise sur le centre du corps. C’est lors de la phase de l’échauffement que la plupart des mouvements sont appris.

  • Place au premier combat de la séance. Celui-ci consiste à simuler une confrontation avec un adversaire fictif. Juste après, on effectue un exercice dit « puissance 1 ». Il s’agit en fait d’un exercice cardio-vasculaire assez rythmé durant lequel la vitesse, la puissance et l’endurance sont travaillées.
  • Place au deuxième combat. Il est question aussi de simuler une confrontation avec un adversaire fictif. Mais le combat est plus intense que le premier. Juste après, on effectue l’exercice « puissance 2 » dans le but de travailler uniquement l’endurance du haut du corps.
  • Place au troisième combat. Là encore, une confrontation est simulée avec toutefois une intensité moins importante que la précédente. Après, on fait du muay thai, une phase dite « assaut final ». C’est la partie la plus intense de la séance, car elle exige de la puissance, de la vitesse et de l’endurance. Juste après, on effectue l’exercice cardio-vasculaire final appelé « puissance 3 » qui met plus à contribution les épaules.

La séance se poursuit avec une phase de renforcement musculaire. Celle-ci consiste à faire des exercices de musculation au sol. Il est bon d’alterner renforcement abdominal et renforcement du haut du corps.

La séance de bodycombat prend fin avec des étirements. On met alors les muscles au repos pour une relaxation.

Maitrise de certains mouvements d’arts martiaux : un impératif

Avant de faire le bodycombat et devenir un pratiquant régulier, vous devez au préalable maitriser certains mouvements d’arts martiaux. C’est un impératif, car les séances impliquent un degré élevé de technicité. Les mouvements les plus importants à maitriser sont les suivants :

  • Les coups de poing, parmi lesquels l’uppercut, le coude, le crochet, le cross-counter et le jab
  • Les coups de pied, notamment le roundhouse kick, le back kick, le side kick, le front kick et le jumping front-kick
  • Les mouvements circulaires, dont l’esquive

Les instructeurs de bodycombat sont généralement titulaires de ceintures noires d’un ou de plusieurs arts martiaux. Ils sont donc au parfum des mouvements à exécuter pour bien pratiquer cette activité.

les avantages du bodycombat

Les bienfaits du bodycombat

La pratique du bodycombat génère plusieurs bienfaits. Si cette discipline vous intéresse, découvrez ce que vous en tirerez comme bénéfices :

  • Élimination des graisses : le bodycombat est une activité idéale pour éliminer les graisses corporelles et ainsi perdre du poids. Après une séance, il est possible de bruler jusqu’à 800 calories. Mais il est bon d’allier l’activité à un régime sain et équilibré.
  • Lutte contre le stress : pendant la séance de bodycombat, de l’adrénaline est libérée en grande quantité. Cela permet de lutter contre le stress. Si vous venez de passer une semaine stressante, vous pouvez programmer une partie de bodycombat afin de libérer votre esprit.
  • Bonne résistance mentale et physique: la pratique régulière du bodycombat permet d’avoir une bonne résistance aussi bien sur le plan mental que sur le plan physique. Au fil des séances, vous finirez par trouver le bon rythme. Et plus tard, vous pourrez aller au-delà de vos limites. La conséquence est que dans votre vie de tous les jours, vous aurez plus de résistance face à certaines situations qui impose de recourir au mental ou au physique pour en apporter des solutions.
  • Bonne coordination : le bodycombat est aussi une activité favorisant l’amélioration de la coordination. À la longue, vous parviendrez à exécuter aisément les mouvements qui vous sont soumis, votre sens de la coordination étant plus pointu.
4.8/5 - (20 votes)
Comment noteriez-vous cet article ?
4.8/5 - (20 votes)
Ces articles pourraient vous intéresser :
  • choisir table inversion

    Comment bien choisir sa table d’inversion ?

    Par Rodrigue Albanaise

    Mis à jour le 12 octobre 2020 Les douleurs chroniques au dos peuvent arriver à tout le monde. Que vous restez assis toute la journée, que vous parcourez des kilomètres, que vous pratiquez du sport,...

  • maigrir vélo elliptique programme

    Maigrir avec un vélo elliptique, programme 1

    Par Rodrigue Albanaise

    Mis à jour le 21 avril 2020 Le vélo elliptique fait partie des matériels de sport utilisés par les personnes qui cherchent à perdre du poids rapidement. Il existe plusieurs techniques favorisant cette perte de...

  • sit ups bien les faire variantes

    Sit ups : comment bien les faire ? Quelles variantes ?

    Par Rodrigue Albanaise

    Mis à jour le 12 octobre 2020 Le sit up est certainement un des exercices qui sollicitent les abdominaux les plus courants. Les novices exécuteront cet exercice presque instinctivement si vous leur demandez de faire...

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.